_    selarl au capital de 5000 € - RCS La Rochelle 482 575 578    _   Inscrit tableau des architectes national S10269    _    adhérent MAF 255338     _

© 2005 by Anne Claire PÂRIS   ///   Architecte DPLG.   ///   NOMADE_Terre et Eau_   /// mail@anneclaireparisarchitecte.com   ///   09 52 84 06 61

Forte de ses nombreux séjours d'apprentissage

en France et notamment au Mexique,

Anne Claire PÂRIS a acquis une expérience

pluri-disciplinaire sur Terre et sur l'Eau qui lui permet, aujourd’hui, de s’intégrer dans toute sorte de projets

avec joie et passion. 

 

NOmade, c'est l'antithèse d'une production sans éthique et sans identité, dépourvue d'humain. C'est être favorable à une Architecture frugale, écologique, économe en énergie, de qualité, saine et respectueuse de l'environnement.

NOmade, c'est avant tout, savoir s'adapter:

  • aux désirs de ses clients, tout en étant force de propositions sur mesure, modernes, astucieuses et créatives.

  • à un budget souhaité et limité, qui sera pris en considération au plus tôt dans le process des études de maîtrise d'oeuvre. 

  • à un travail en équipe de maîtrise d'oeuvre qui saura mener le projet à son avantage le plus rapidement.

  • à son environnement existant, sans distinction, ni préjugé, qu’il s’agisse du renouvellement d’un patrimoine ancien laissé à l’abandon, ou d’une construction neuve, en ville comme ailleurs, dans le respect du régionalisme, de l'écosystème, et du patrimoine local bâti et social.

  • à toute typologie d'opération, de la petite structure aux projets urbains de plus grande envergure, nous nous intéressons à toute forme d'empreintes que laisse la construction.

  • aux modes de construction locale avec des matériaux sains, du bon sens et des contraintes techniques se voulant de plus en plus lowtech, dans le but d'allier économie du projet et une maintenance aisée dans la vie du bâtiment.

NOmade c'est aussi signer

 le MANIFESTE pour une FRUGALITÉ HEUREUSE ET CRÉATIVE  

auprès de milliers d'acteurs de la constructions conscients .

"La surface de la Terre reçoit en l'espace d'une heure plus d'énergie du Soleil que l'humanité n'en consomme sur une année entière."

Yann Arthus-Bertrand